Logo de la plateforme SIO pour secrétaire indépendante

Dois-je augmenter mes tarifs de secrétaire indépendante (freelance) en période d’inflation ?

Partagez :

Le phénomène d’inflation va durer en France

 

 

 


Sans faire de politique de bas étage, il est clair que le phénomène d’inflation et par conséquence d’augmentation des prix de la vie courante va augmenter fortement en France, avec une accélération post élections présidentielles. En effet, la France ayant un niveau d’inflation très inférieur à des pays représentatifs comme les Etats Unis, l’Allemagne ou plus généralement la zone euro (C’est assez fréquent de lisser les perspectives dans les périodes pré-élections).

Et clairement, l’argent va continuer à être imprimé en masse par les banques centrales. C’est une évidence. Et avec les phénomènes de Pénurie énergétique (qui existaient avant la Guerre Russo Ukrainienne) et matière (blé, céréales, composants demi conducteurs…), le phénomène risque très fortement de s’emballer pour arriver jusqu’à des inflations proches des 2 chiffres.

Dans ce cadre, vos coûts quotidiens moyens vont être impactés à la hausse de cette même variable (disons 10% pour l’exemple, la France étant à 4.2% au dernier baromètre). Et clairement, si vous avez calculé vos prix pour vivre décemment mais sans flouer votre client, il serait tout à fait logique d’avoir la nécessite d’augmenter mécaniquement vos prix. Ce phénomène se retrouve en grande distribution où, dans le cadre d’une augmentation massive des matières premières, les fournisseurs en cours d’année ont la possibilité dans le cadre de leurs CGVs, de réviser leur prix à la hausse avec accord express de leur client, dans des conditions pré-établies.

 

 

Comment augmenter ses tarifs de secrétaire indépendante ?

 


Il y a différentes manière de faire absorber les augmentations tarifaires légitimes de cette période, si tel est votre souhait/besoin.

 

 

Première possibilité : Ne reflétez que les coûts effectifs d’activité (opérations) via des frais remboursables avec accord préalable dans les CGVs.

 

 

Cette optique est assez simple. Dans le cadre de CGV pour secrétaire indépendante complètes et bien rédigées, vous pouvez parfaitement avoir un paragraphe ou une mention sur les frais inhérents aux opérations et de nature à être remboursés par le client. On pense particulièrement aux dispositions liées aux missions dans les bureaux du client avec des frais comme l’essence, les repas, les coûts logiciels, etc etc. Certains de ces prix subissent déjà des augmentations significatives, il est par conséquent logique de les refléter sur ces frais qui sont très généralement remboursés sous réserve de présentation des justificatifs.

 

 

Deuxième possibilité : Prévoir d’emblée dans vos CGVs des révisions des prix possibles selon des dispositions particulières avec la qualification d’un index d’inflation officielle et sous réserve d’accord du client.

 

 

C’est une option plutôt juste et intelligente. Ici il convient de parler de responsabilités mutuelles des co-contractants (à faire donc dans le cadre de prestations B2B, d’entreprises à entreprises).



En effet, on connaît tous ce qui se passe par exemple actuellement sur les constructions des maisons individuelles dans certains pays pourtant développés comme le Canada. Les  petits constructeurs font faillite car ils ne souhaitent pas ou ne peuvent pas augmenter le prix de vente de leurs ouvrages pourtant liés au prix du bois qui quant à lui à presque doublé. Ce n’est pas tenable. Et dans le cadre d’une faillite, tout le monde y perd. Et ce n’est pas ce que 2 co-contractants sérieux souhaitent. Cette option permet de trouver des solutions intelligentes à des situations complexes, encadrées par des indexations officielles et intelligibles.

 

Il est donc possible de penser à un paragraphe sur les cas de révisions de prix dans des périodes anormales en définissant de que ça signifie : Inflation, hyperinflation avec progression qui dépasse les X% sur l’année etc, par exemple. Et bien évidemment, rien ne devrait se faire sans accord du client qui doit comprendre et valider les éléments, avec l’envoi in fine d’un support durable qui reprend les termes de l’accord ou en explicitant que l’email de confirmation fait office d’accord express.

 

 

S’il vous vient à l’idée de faire évoluer vos CGVs, il convient de préciser la date précise de modification pour garder des traces des différents contrats établis et de, cela va sans dire, alerter vos clients sur la nouvelle version disponible en leur proposant si possible un lien vers les CGVs modifiées pour leurs futures commandes. Celles ci seraient dans cette hypothèse à refaire signer/valider par le client pour les futures prestations avec l’envoi d’un support durable, afin d’être parfaitement propre.



Dans toutes éventualités, il n’y a pas de honte ou de problème à parler ouvertement de ces problématiques réelles avec son client. Le fait de ne pas le faire peut, dans certains cas, poser des problèmes irrémédiables qui porteraient un grave et lourd préjudice aux deux parties. 

 

 

 

Disclaimer : Pour des conseils précis sur votre situation, rapprochez vous d’un avocat compétent.

vos partages

Donnez votre avis constructif

Name *
Email *
Website

Conseils coaching gratuits ici

Echangez avec le fondateur SIO et recevez des conseils gratuits sur votre mobile via l’application Whatsapp