Logo de la plateforme SIO pour secrétaire indépendante

Une formation pour créer sa micro entreprise d’assistante administrative externalisée en 2021

Comment créer sa micro entreprise de services de secrétariat externalisés?

 

Comme beaucoup de secrétaires de direction, secrétaires médicales, secrétaires juridiques ou assistantes administratives en poste en entreprise, vous allez faire le choix de quitter votre CDI en 2021 pour vous tourner vers un avenir meilleur et vous installer à votre compte en secrétariat Freelance. C’est un choix audacieux qui sera motivé par différentes sources comme l’envie de liberté, l’envie de mieux gérer son temps et de s’occuper de sa famille, des contraintes médicales, l’envie de vous prouver que vous pouvez entreprendre ou encore l’envie de vous réaliser à travers un projet ambitieux. Toutes ces raisons sont louables mais non sans risque. Il faudra penser par exemple au budget à prévoir pour se lancer comme secrétaire indépendante. Vous construirez progressivement votre projet, étape par étape avant de prendre cette grande décision. Une fois claire et décidée, il vous faudra entrer dans le concret de la création de la micro entreprise pour votre activité d’assistante administrative freelance.

 

Concrètement comment lancer votre structure micro entreprise en prestations de services ? La réponse peut paraître évidente mais les questions fusent souvent par manque de prise d’information et de préparation. La première question qui revient constamment est le choix du statut : Dois-je choisir le statut artisan ou libéral pour mon activité de secrétaire freelance


Trouver le CFE adapté à son activité de secrétaire ou faire les démarches en ligne

La première étape pour créer son entreprise est de trouver son centre de formalités des entreprises (CFE) qui est l’interlocuteur et une interface en présentiel ou en ligne pour effectuer les premières démarches. Pour une activité artisanale qui doit être inscrite au répertoire des métiers le CFE est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Pour une profession libérale, il faut s’adresser à l’URSSAF ou la caisse générale de sécurité sociale. Vous pouvez accéder à cette étape clé en téléservice via le guichet-entreprises. Depuis plusieurs années, les demandes pour s’inscrire comme secrétaire indépendante proposant des prestations de secrétariat administratif externalisées sont redirigées vers le statut artisan par l’URSSAF. Il reste cependant quelques secrétaires qui exercent toujours en libéral mais elles sont de plus en plus rares et ne sont plus la norme. 

 

Comment alors pouvoir se lancer comme secrétaire indépendante auto entrepreneur en activité artisanale

 

Le choix de l’activité de secrétaire freelance sous le statut artisan

 

A ce jour l’activité de secrétaire indépendante n’est pas incluse dans la liste des activités réglementées et donc nécessitant de prouver des qualifications via des justificatifs avant l’inscription.  Certains métiers l’exigent en effet fort logiquement comme  par exemple la coiffure ou des métiers beaucoup plus techniques.

L’inscription au RM pour les artisans

 

Vous pourrez alors choisir d’exercer en tant qu’entrepreneur indépendant sous le statut d’entreprise individuelle (EI ou EURL) et non en tant qu’entreprise (SA, SARL, SASU..).
Pour obtenir le statut de micro-entrepreneur, il faudra alors vous immatriculer au répertoire des métiers (RM) via le formulaire P0 en le transmettant au CFE de votre département (la CMA pour l’activité artisanale) ou via le site guichet unique pour effectuer l’ensemble des démarches en ligne. 

 

Le stage SPI facultatif auprès des CMA

 

Une fois inscrite, vous devez alors suivre (de manière facultative et non obligatoire) un stage obligatoire de 4 jours pour la préparation à l’installation (SPI).  Vous pouvez l’effectuez si vous le demandez auprès de votre CMA. Il est toutefois fortement recommandé et dure environ une trentaine d’heures réparties sur 4 jours. Parmi les sujets abordés vous comprendrez notamment l’univers et l’environnement de l’entreprise artisanale, comment effectuer la gestion commerciale de votre activité, comment choisir les bons statuts juridiques, quel régime fiscal appliquer et certains éléments comptables importants pour la compréhension des bilans de votre activité. Son coût est désormais de 194 euros en moyenne.

 

Les formations sur la création de micro entreprise en vidéo

 

Ces stages sont une bonne introduction mais ne sont pas toujours exhaustifs sur l’univers de la micro-entreprise. Pour comprendre en profondeur toutes ces subtilités qui ne sont pas innées, il convient de se former et de prendre un maximum d’informations pour comprendre l’univers de la micro-entreprise et faire de bons choix. Vous trouverez par exemple sur le net des formations très complètes pour les entrepreneurs ne souhaitant pas ou ne pouvant pas payer les différents stages proposés par les CFE et pourrez avoir ainsi accès à des formations robustes et complètes sur la création de la micro-entreprise en vidéo. Avec plus de 200 participants, cette formation est jugée comme extrêmement pédagogique et très complète par ses participants. Un excellent moyen donc de mieux comprendre les tenants et aboutissants de son futur statut. 

 

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Name *
Email *
Website

Conseils coaching gratuits ici

Echangez avec le fondateur SIO et recevez des conseils gratuits sur votre mobile via l’application Whatsapp